Un article sur Gestion Sports rédigé par le journal L’INDÉPENDANT.

Les joueurs en rêvaient. Trouver un partenaire de son rang, réserver une partie à quatre, louer un terrain, s’inscrire à un stage, un tournoi, une animation, le tout en un clic. « On ne peut plus se contenter de gérer des courts. Les pratiquants ont de vraies attentes auxquelles les clubs de sport doivent répondre avec rigueur, modernité et professionnalisme », assure Loïc TAP, gérant du Tennis Squash Padel Club du Mas, à Perpignan. Qui a ainsi imaginé un logiciel adapté à la nouvelle demande et baptisé Gestion Sports.

Profil double

Innovant, l’outil permet à la fois de remplir les terrains, de gagner du temps (donc de l’argent), de dynamiser son entreprise et de fidéliser les joueurs. Professeur de tennis et de padel, Loïc TAP, passionné en informatique, l’a ainsi conçu à la mesure de son double profil. « J’en avais assez d’être limité par des tâches longues et fastidieuses. Je suis avant tout un joueur et un coach, j’avais besoin de certaines fonctionnalités pour faciliter mon quotidien comme celui de mon équipe », poursuit le dirigeant.

Un an de travail plus tard et grâce à l’appui d’un développeur professionnel, le pro logiciel intègre le site du club perpignanais à la satisfaction de ses membres. Pour preuve, les 10 000 réservations enregistrées en quelques semaines et le millier de comptes ouverts. « Il manque à peaufiner le partage des parties qui n’existe nulle part ailleurs en France, puis à ajouter une caisse tactile pour les paiements et Gestion Sports sera prêt à être commercialisé », annonce Loïc TAP.

Versions dérivées et commercialisation

Plusieurs clubs du sud de la France s’intéressent en effet déjà à l’outil (Gestion Sports) pour l’heure uniquement destiné aux sports de raquette. Une restriction que son créateur compte vite lever grâce à de prochaines versions. « J’envisage notamment de le faire évoluer pour des salles de fitness, de judon de karaté et d’autres activités associées », révèle-t-il, rappelant qu’en 2016 le marché français du sport a généré la bagatelle de 37 milliards d’euros. Pour un service gagnant à 100%.

 

Vu sur L'Indépendant
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Shares
Share This